Translate

jeudi 10 mai 2018

L'ambassadeur de l'UE et le coordonnateur résident des Nations Unies rencontrent le premier ministre libanais

EU Neighbours South

L'ambassadrice de l'UE, Christina Lassen, et le coordonnateur résident des Nations Unies et coordonnateur de l'action humanitaire, Philippe Lazzarini, ont rencontré le premier ministre libanais Saad Hariri à la veille de la deuxième conférence de Bruxelles sur le thème « Soutenir l'avenir de la Syrie et de la région ».

Les discussions ont essentiellement porté sur l'importance, pour la communauté internationale, de respecter ses engagements et en particulier sur la nécessité de poursuivre les efforts pour accroître le soutien apporté aux communautés d'accueil qui sont en première ligne de la crise syrienne.

Coprésidée par l'Union européenne et les Nations Unies, la conférence de Bruxelles transmettra un message de soutien international aux efforts déployés par les Nations Unies pour trouver une solution politique au conflit en Syrie et mettre fin à la situation humanitaire qui se détériore à l'intérieur du pays. Mais, plus important encore pour le Liban, la conférence fera écho au solide soutien apporté par la communauté internationale aux pays voisins, qui accueillent plus de 5,6 millions de réfugiés.

L'immense générosité du Liban et sa capacité d'adaptation pour accueillir plus d'un million de réfugiés syriens sont un exemple pour la région et pour le monde. La conférence sera, pour la communauté internationale, l'occasion de réitérer son soutien au Liban. Les fonds qui y seront collectés seront utilisés principalement pour des projets d'infrastructures, la gestion des déchets, les moyens de subsistance, la santé et l'éducation, et bénéficieront à la fois aux réfugiés syriens et aux communautés libanaises qui les accueillent.

Mme Lassen, ambassadrice de l'UE, et M. Lazzarini, coordonnateur résident des Nations Unies et coordonnateur de l'action humanitaire, ont salué l'initiative du premier ministre libanais, M. Hariri, d'impliquer des organisations non gouvernementales (ONG) dans la préparation de la conférence de Bruxelles. Les ONG nationales et internationales ont largement participé à l'élaboration de l'ordre du jour de cette réunion et apporté une précieuse contribution pour faire de cet événement une étape importante pour l'avenir du Liban.

Pour en savoir plus
Délégation de l’UE au Liban - Site internet

Également disponible en

Aucun commentaire: