Translate

jeudi 3 août 2017

Pour accéder au marché russe, des agriculteurs européens ont usurpé des statuts de producteurs marocains.

Usurpation de statut de producteur marocain pour accéder au marché russe

L’Europe et les USA ont sanctionnés la Russie, ce qui a eu un impact négatif sur les échanges commerciaux. Subissant alors un manque à gagner, certains agriculteurs européens se sont fait passer pour des producteurs marocains afin de pénétrer le marché russe.

Les sanctions européennes contre la Russie ont provoqué des chutes d’exportations et donc de revenus pour de nombreux producteurs. Afin de remédier à cette situation, certaines entreprises ont usurpé le statut d’agriculteurs marocains qui sont, eux, autorisés à exporter vers la Russie. Cette ruse leur a permis de pénétrer le marché russe en échappant aux contrôles de douanes et autres services compétents de contrôle, indique Le 360.

Des médias russes ont dénoncé la fraude en stipulant que «la majorité des tomates et des légumes proviennent de l’Union Européenne et parviennent jusqu’au marché russe avec des documents falsifiés», rapporte le quotidien Akhbar Al Yaoum. Les médias précisent que «de grands producteurs européens emballent leurs produits en affichant soigneusement des étiquettes montrant le label marocain afin d’induire en erreur les services de contrôle russes et d’échapper aux sanctions».

Certaines sources affirment que la ruse mise en place par les européen n’était pas crédible car les produits marocains accèdent au marché russe par le Kazakhstan, la Géorgie, la Serbie et la Biélorussie qui sont des zones exemptées des sanctions imposées.

L’embargo a été profitable aux producteurs de fruits et légumes marocains qui ont augmenté leurs exportations vers la Russie de 10% à 27%. Aujourd’hui, les tomates marocaines représentent un quart des importations russes.

Source de l'article AgriMaroc

Aucun commentaire: