Translate

dimanche 6 août 2017

Espagne-Algérie: un projet est lancé pour réguler le trafic routier

Résultat de recherche d'images pour "Le projet algéro-espagnol de régulation du trafic routier"

Le projet algéro-espagnol de régulation du trafic routier sera lancé dès la prochaine rentrée sociale. L'objectif est de mettre en place à Alger 200 carrefours avec feux tricolores, ainsi que des parkings et des radars afin de rendre les routes plus sûres.

Mercredi 2 août, le directeur général du Centre national de prévention et de sécurité routière (CNPSR), Ahmed Naït El Hocine, a annoncé le lancement d'un projet algéro-espagnol sur la régulation du trafic routier. Prenant effet à Alger lancé dès la prochaine rentrée sociale, le projet concernera dans un premier temps 200 carrefours.

200 à 500 carrefours concernés

Ahmed Naït El Hocine a déclaré au cours de la conférence de presse dédiée à la présentation du bilan des accidents de la route survenus durant le premier semestre de 2017: "la première étape de la mise en œuvre du projet algéro-espagnol de régulation du trafic routier dans la capitale concernera 200 à 500 carrefours et sera lancée dès la prochaine rentrée sociale".

Pour rappel, une convention a justement été signée en juillet 2016 entre l’Entreprise de gestion de la circulation et du transport urbain (EGCTU), l’Établissement de réalisation et de maintenance de l’éclairage public d’Alger (ERMA) et deux sociétés espagnoles spécialisées dans les systèmes de gestion du trafic routier. Il a ainsi été décidé que ce projet de renouvellement du traffic sera réalisé par la société algero-espagnole “Mobilité et éclairage d’Alger”.

Le financement du projet

Ce projet coûtera environ 116 millions d'euros, et sera financé par le budget de l’Etat algérien, ainsi que la wilaya d’Alger. Les espagnols, eux, s'occuperont uniquement de la réalisation et la gestion de ce projet.

Le financement du projet de compose en trois tranches étalées sur 55 mois. La première tranche sera réalisée en 28 mois avec une enveloppe financière de 53 millions d'euros afin de créer un centre de régulation de la circulation routière par la mise en place de 200 carrefours avec feux tricolores.

La deuxième tranche, sera réalisée en 25 mois avec l’installation de 304 autres carrefours à feux tricolores. Pour la troisième tranche, elle sera réalisée en 18 mois et portera notamment sur la gestion des parkings, des trémies, des tunnels et la détection des véhicules à travers des caméras et des puces magnétiques.

El-Biar et Bouzareah, toutes deux située dans la wilaya d'Alger, seront les premières localités à profiter de ce renouvellement routier: un carrefour pilote «intelligent» à d'ores et déjà été réalisé depuis quatre mois au niveau de l’avenue Bougara (El-Biar). Il est également prévu que des projets similaires soient réalisés dans d’autres grandes villes du pays.

Par Diane Jamel - Source de l'article Econewsmed

Aucun commentaire: