Translate

samedi 1 juillet 2017

Montpellier : une rencontre participative pour protéger la Méditerranée


La brasserie Le Dôme à Montpellier a accueilli ce jeudi de 19h à 21h une rencontre participative ouverte à tous, sur l’état de la Méditerranée et les solutions concrètes à mettre en place pour améliorer la situation.

Cette rencontre est basée sur le dernier rapport parlementaire sur le développement durable de la Méditerranée des anciens députés Jean-Louis Roumegas (PS) et Rudy Salles (UDI). Après une présentation succincte de ce rapport, les participants choisiront trois actions, parmi les huit préconisations faites, qui semblent les plus adaptées aux problématiques du Golfe du Lion. Les acteurs présents s’engageront à travailler ensemble dessus et à les mettre en oeuvre.

Extrait du rapport :

« La pression démographique et la course à l’urbanisation littorale exercent des pressions convergentes sur la Méditerranée. Les activités terrestres sont responsables de 80 % de la pollution marine et sont les suivantes : les eaux usées même si l’assainissement s’est notablement amélioré depuis une quinzaine d’années, les pollutions dites « historiques » (pesticides, nickel, mercure, les polluants organiques persistants), les pollutions émergentes (les produits cosmétiques et pharmaceutiques), les déchets, tels que les plastiques notamment, la poussée des phytotoxines dans les lagunes du Bassin. À ces menaces telluriques s’ajoutent les pressions exercées directement sur le milieu marin : la pêche professionnelle et de loisir, l’explosion du trafic maritime et de la plaisance, le développement des espèces invasives. »

Les préconisations des rapporteurs :

1) Rationaliser la gouvernance politique.
2) Renforcer les coopérations de recherche sur les milieux méditerranéens.
3) Donner une nouvelle impulsion à la politique des aires marines.
4) Développer les énergies renouvelables et refuser tout nouveau projet pétrolier et gazier offshore.
5) Mettre en place pour la pêche une gestion écosystémique des stocks.
6) Réguler la pêche récréative et la plaisance.
7) Améliorer la régulation et la sécurité du trafic maritime.
8) Mettre en place une gestion intégrée de la zone côtière.

>> Consulter le rapport complet ou un résumé.
Téléchargez dès maintenant notre nouvelle application mobile 

Source de l'article E-metropolitain

Aucun commentaire: