Translate

dimanche 16 juillet 2017

Algérie- UE : La BEI va financer une étude sur les normes de sécurité de l’autoroute Est-Ouest


L’étude concernera un tronçon de 1500 km, englobant le tracé de l’autoroute Est-Ouest ainsi que les pénétrantes des grandes Wilayas, dont celles d’Oran et de Bejaia.

Dans le cadre d’un nouvel accord de coopération signé entre l’Algérie et la Banque européenne d’investissement (BEI) axé sur la sécurité routière, cette l’institution de financement à long terme de l’UE va financer une étude sur les normes de sécurité du tronçon de l’autoroute Trans-maghrébine (reliant les pays du Maghreb) dans la partie algérienne.

Intitulée Audit de Sécurité Routière, l’étude « concernera plus particulièrement l’autoroute Est-Ouest entre les frontières respectives Est-Ouest de l’Algérie, ainsi que les pénétrantes des grandes Wilayas, dont celles d’Oran et de Bejaia, soit un tronçon global d’environ 1500 km s’étendant sur toute la côte méditerranéenne », indique un communiqué de la BEI qui précise que l’étude en question prendra en compte les besoins de tous les usagers de la route « afin d’identifier en amont les questions de sécurité de cet axe ainsi que des tronçons en service, et ainsi proposer des solutions optimales de gestion et de circulation ».

« Je suis très heureux de signer ce partenariat avec l’Algérie sur un secteur aussi important que le transport et la sécurité routière a déclaré le Vice-Président de la BEI, M. Roman Escolano lors de la cérémonie de signature organisée jeudi à Alger. La BEI est avant tout une banque d’investissement et de conseil, aussi mettrons-nous toutes nos compétences et notre expertise acquises en Europe comme dans la région pour mener avec succès cet Audit de Sécurité Routière. Notre objectif est de renforcer la sécurité des usagers sur ces grands axes routiers qui sont essentiels au développement économique d’un pays et d’une région, comme à la vie quotidienne de ses habitants.»

Selon le communiqué, le transport est un secteur sur lequel la BEI a déjà apporté la qualité de ses conseils et de son expertise en Algérie par une coopération technique renforcée dans les domaines de la gestion et de la logistique avec le programme Logismed Soft au niveau régional (4,5 M€) en coopération avec la Commission européenne ou encore avec l’agence Nationale des autoroutes (2,5 M€). Toujours dans le domaine du transport, la BEI avait également financé des projets stratégiques pour l’Algérie comme l’Autoroute Est/Ouest, ou encore le port de Bejaia.

Depuis sa création, la BEI a investi 2,1 milliards d’euros en Algérie en soutien à des projets dans les secteurs de l’énergie, de l’eau, du transport routier et de l’industrie, rappelle la banque de l'UE.

Source de l'article Maghrebemergent

Aucun commentaire: