Translate

dimanche 12 février 2017

Opération SOPHIA : lancement de la formation des garde-côtes libyens et de la marine libyenne

Operation Sophia
Le deuxième volet de la formation menée par l’EUNAVFOR Med Opération Sophia pour les garde-côtes libyens et la marine libyenne a débuté hier dans un centre d’entraînement maritime en Crète (Grèce). 
Une vingtaine de stagiaires des garde-côtes libyens et de la marine libyenne recevront une formation dans des domaines tels que les aspects juridiques maritimes, les droits de l’homme et la sensibilisation aux questions de genre, ainsi que les opérations de recherche et de sauvetage. Le volet 2 est l’étape suivante de l’application de la navigation de base enseignée dans le cadre du volet 1.
Le deuxième volet sera dispensé tout au long de 2017 dans différents endroits de la région méditerranéenne. Les stagiaires sont des officiers supérieurs au grade de capitaine ou de commodore.
Le commandant de l’opération EUNAVFOR MED, le contre-amiral (UH) Enrico Credendino, et le commandant des garde-côtes de la marine libyenne et de la sécurité portuaire, le commodore Abdalh Toumia, ont donné leur accord à cette formation dans le cadre du protocole d’accord conclu le 23 août 2016. 
Le 26 octobre 2016, les premiers 78 garde-côtes libyens et stagiaires de la marine libyenne ont embarqué à bord des navires de formation de l’UE, à la suite de la décision du Conseil de former le personnel libyen aux fonctions de garde côtière. L’objectif global de la formation est d’améliorer leur capacité à lutter contre le trafic et la contrebande en Libye et à mener des actions de recherche et de secours qui sauveront des vies et amélioreront la sécurité dans les eaux territoriales libyennes.
L’opération navale de l’UE est la contribution militaire à l’approche globale de l’UE qui vise à perturber le modèle économique des passeurs et des trafiquants d’êtres humains dans le sud de la Méditerranée centrale. Jusqu’à présent, les activités menées dans le cadre de l’EUNAVFOR MED Opération Sophia ont permis d’appréhender 101 contrebandiers et trafiquants présumés et de les remettre aux autorités italiennes, ainsi que de retirer 380 bateaux du réseau des organisations criminelles. L’opération a permis de sauver 32 081 migrants, dont 1 888 enfants. Dans le cadre de la contribution de l’UE à l’embargo des Nations Unies sur les armes, l’opération a mené 360 actions conformément à la résolution 2292 (2016) du Conseil de sécurité des Nations Unies.

Pour en savoir plus

SEAE – Libye
EU Neighbours South – Libye
Délégation de l’UE en Libye – site internet et page Facebook

Aucun commentaire: