Translate

mardi 27 octobre 2015

Lancement de France Alumni Algérie Alger – Résidence de France Samedi 24 octobre 2015

Dans le cadre de sa visite officielle en Algérie, Mme Najat Vallaud-Belkacem, ministre française de l’éducation nationale, de l’enseignement supérieur et de la recherche, procédera au lancement de la plateforme France Alumni Algérie le 24 octobre à la Résidence de France, en présence d’anciens étudiants algériens ayant suivi un cursus en France.

Résultat de recherche d'images pour "France Alumni Algérie"France Alumni Algérie est le nouveau réseau social français destiné aux anciens étudiants algériens ayant fait des études en France : ils peuvent dialoguer entre eux, accéder à des offres de formation, de bourses, de stages ou d’emplois, rester informés de l’actualité culturelle et touristique française.

France Alumni est également une opportunité pour le développement international des entreprises et des universités qui peuvent nouer de nouveaux partenariats, économiques ou académiques, avec ces alumni. La plateforme France Alumni est mise en place et animée par Campus France, l’opérateur français de la mobilité universitaire.

La France est au 3ème rang mondial en termes d’attractivité universitaire et le 1er pays d’accueil non-anglophone. Près de 300 000 étudiants étrangers poursuivent leurs études en France chaque année. Tous les ans, plus de 5 000 étudiants algériens viennent y effectuer tout ou partie de leur cursus. Ils sont actuellement près de 22 000 sur les bancs des établissements d’enseignement supérieur français. A l’origine du mot latin « Alumnus », qui signifie littéralement « élève », le terme « Alumni» désigne les diplômés d’un établissement d’enseignement supérieur.

La communauté algérienne issue de l’enseignement supérieur français représente souvent un modèle de réussite entrepreneuriale ou professionnelle, constituée de cadres, de dirigeants ou même d’élites dans différents secteurs d’activité. « France Alumni Algérie» les informe, leur permet de rester en contact et de valoriser leur parcours en France dans un cadre professionnel, tout en favorisant la reconnaissance de leurs compétences et de leur savoir-faire, le tout dans un contexte convivial.

France Alumni Algérie permet de:
1) Trouver et retrouver les anciens étudiants internationaux ;
2) Echanger entre anciens étudiants, créer des groupes de discussion thématique ;
3) Connaître les événements en lien avec la France ;
4) Rester connecté avec le monde économique et professionnel.

Les Alumni de la France – et ce, quel que soit leur âge – peuvent ainsi créer un profil, mettre leur CV en ligne, échanger des messages, consulter les offres d’emploi des entreprises algériennes et françaises implantées en Algérie, rester au fait de l’actualité culturelle française.

L’objectif de France Alumni Algérie est de favoriser l’instauration de relations socio-professionnelles bénéfiques à tous les acteurs de demain en Algérie, et bien sûr de contribuer à l’épanouissement et à l’enrichissement des relations entre la France et l’Algérie.

Source de l'article Africanmanager

Le développement territorial durable dans la région EuroMed à l’ordre du jour d’une réunion de la Commission de l'ARLEM 21-10-2015


L'Assemblée régionale et locale euro-méditerranéenne (ARLEM) organise la première réunion de sa Commission pour le développement territorial durable le 26 octobre à Bruxelles.
 
L'objectif de cette première réunion est de discuter de deux rapports thématiques, surl'emploi et le développement territorial en Méditerranée et sur une politique urbaine durable  en faveur de la région méditerranéenne.
 
La réunion abordera aussi les derniers développements liés à la migration dans la région méditerranéenne, faisant suite au rapport de l'ARLEM sur « Le rôle des collectivités locales et régionales dans la gestion des migrations en Méditerranée ».
 
Le Programme de coopération transfrontalière dans le bassin méditerranéen de l’Instrument européen pour le voisinage 2014-2020 sera présenté pour aborder le volet relatif la coopération transfrontalière. 
 
En savoir plus
ARLEM – Page internet
EU Neighbourhood Info Centre – Société civile et autorités locales

Lancement des comptes Twitter et Facebook d’ENPARD Méditerranée


Le Programme d’appui pour l’agriculture et le développement rural européen ENPARD Méditerranée, financé par l’UE, a lancé ses comptes Twitter et Facebook.
 
Ces comptes présenteront des informations sur toutes les activités réalisées dans le cadre du programme, ainsi que de nombreuses informations pertinentes sur l'actualité méditerranéenne agricole et rurale.
 
Vous pouvez suivre les activités d’ENPARD Méditerranée sur Twitter (@ENPARDMed) et sur Facebook (ENPARD Méditerranée).
 
ENPARD a été conçu pour aider les pays du sud du voisinage de l'UE dans leur développement agricole et rural. L'initiative vise à soutenir la formulation et la mise en œuvre de politiques publiques renouvelés afin de relever les défis de la sécurité alimentaire, la diversification des économies rurales et la gouvernance dans l'agriculture et la gestion des zones rurales. 
 
En savoir plus
Site web d’ENPARD Méditerranée
 

Aman : Proposition de création d’un village des TIC pour les agences de presse

Le directeur de l’Agence de presse égyptienne, MENA, Alaa Heider, a proposé lundi à Charm El-Cheikh (Egypte), la création d’un "village intelligent", dédié aux nouvelles Technologies de l’information et de la communication, pour les agences de presse.

Résultat de recherche d'images pour "Aman : Proposition de création d’un village des TIC pour les agences de presse"Ce village sera ouvert aux agences de toutes les régions, a précisé M. Heider à l’ouverture de la 24e Assemblée générale de l'Alliance des agences de presse méditerranéennes (AMAN).

Le Directeur de la MENA a ajouté avoir reçu l’assurance des autorités égyptiennes pour l’implantation de ce village dans son pays. 

L’assemblée générale d'AMAN a débuté avec la participation de 15 agences du bassin méditerranéen, dont l’APS représentée par son Directeur Général, M. Abdelhamid Kacha. 

Plusieurs questions sont à l’ordre du jour de cette réunion notamment deux ateliers sur "Le rôle des médias dans la lutte contre le terrorisme et l'extrémisme dans la région méditerranéenne" et "La protection des journalistes dans les zones de tension en Méditerranée". 

Intervenant lors du premier atelier, l’ancien ministre égyptien de l’information, Oussama Haykal, a estimé que certains médias ont été des porte-voix des terroristes. Il n'a pas hésité dans ce sens à déclarer que "la chaîne de télévision El Djazeera a été la chaîne d’Oussama Ben Laden (ancien chef du groupe terroriste El Qaida)".

Tout en fustigeant certains "activistes politiques" qui justifient des actes terroristes, il a exprimé le v£ux de voir l’accès aux médias interdit aux terroristes.

Résultat de recherche d'images pour "24e Assemblée générale de l'Alliance des agences de presse méditerranéennes (AMAN)."
En outre, M. Haykal a accusé certains gouvernements de ne pas mettre à la disposition des médias les moyens notamment technologiques dont disposent les organisations terroristes.

Outre les questions organiques relatives à l’Alliance, les travaux seront marqués par l’élection du nouveau secrétaire général et la désignation de la date et du lieu de la 25e Assemblée générale. 

Par ailleurs, des accords bilatéraux seront signés entre des agences membres de l’Alliance et il sera procédé à la remise des prix des meilleurs articles et photo de presse.

La séance d’ouverture a également été marquée par la passation de la présidence de l'Alliance de l'Agence espagnole de presse (EFE) à l’agence égyptienne MENA. 

Outre l'APS, l'AMAN regroupe les agences de presse de: France, Italie, Espagne, Portugal, Grèce, Chypre, Albanie, Serbie, Croatie, Turquie, Liban, Palestine, Libye, Tunisie, Mauritanie, Maroc, Egypte et Syrie.

L'idée de créer un organisme regroupant des agences de presse méditerranéennes avait été lancée lors d'un colloque international sur "La Méditerranée et la communication de demain" organisé par l'Agence Tunis Afrique Presse (TAP) en novembre 1991. 

Parmi les objectifs de l'Alliance figurent l'échange d'informations et le renforcement du dialogue, du développement et de la coopération entre les agences de presse méditerranéennes.

Source de l'article APS

Développement durable et lutte contre le réchauffement climatique : Le SG de l’UpM salue le modèle marocain

Le secrétaire général de l'Union pour la Méditerranée (UpM), Fathallah Sijilmassi, a salué, jeudi à Paris, le modèle marocain en matière de développement durable et de lutte contre le réchauffement climatique.

Résultat de recherche d'images pour "Développement durable et lutte contre le réchauffement climatique : Le SG de l’UpM salue le modèle marocain"En marge de sa participation à la réunion des représentants des parlements de l'UpM, tenue à l'Assemblée nationale française et axée sur les enjeux du changement climatique dans la région euro-méditerranéenne, M. Sijilmassi a mis en exergue l'approche de développement durable du Maroc basée sur la promotion des énergies propres, ainsi que son action à l'échelle internationale pour favoriser la conclusion d'un accord global sur le climat. 
Il a, dans ce sens, relevé "le rôle moteur que joue le Maroc non seulement à l'international, compte tenu de sa dynamique partenariale avec l'Europe, les pays méditerranéens et le reste du monde sur cette thématique, mais aussi à travers son modèle de développement en interne, basé sur la promotion du développement durable et des énergies renouvelables à travers une stratégie proactive dans le domaine de l'environnement et du changement climatique".
M. Sijilmassi a aussi affirmé que l'UpM "continuera à s'appuyer sur ce modèle marocain" pour la mise en oeuvre de l'agenda méditerranéen sur le climat et l'environnement, qui
porte à la fois sur l'observation des phénomènes climatiques et environnementaux et sur des solutions aux problématiques environnementales méditerranéennes.
Cet agenda, qui s'appuie sur les travaux des scientifiques et experts, est fondé sur deux piliers fondamentaux, à savoir la mise en oeuvre de projets concrets et leur financement, a-t-il indiqué, soulignant que le développement durable constitue l'un des axes prioritaires de l'action de l'UpM.
Par ailleurs, le secrétaire général de l'Union pour la Méditerranée a souligné l'importance de cette réunion, organisée à l'initiative du président de la Chambre des représentants et président de l'Assemblée parlementaire de l'UpM, Rachid Talbi Alami, et du président de l'Assemblée nationale française, Claude Bartolone, dans le cadre de la préparation de la Conférence mondiale sur le climat (COP21) qui aura lieu à Paris et en perspective de la COP 22, qu'accueillera le Maroc l'année prochaine.
La rencontre, qui se déroule en présence notamment de l'Ambassadeur du Maroc en France, Chakib Benmoussa, est marquée par un échange entre les représentants des Parlements de l'UpM avec des membres de la société civile euro-méditerranéenne, à l'initiative de la Fondation Anna Lindh pour le dialogue entre les cultures en Méditerranée, présidée par Elisabeth Guigou, et en collaboration avec l'UpM.

Source de l'article l'Opinion Marocoi