Translate

dimanche 29 septembre 2013

Focus group du projet EMA3 LINKING-MED-GULF à Tunis

Le 19 Septembre 2013, les partenaires du projet Linking med gulf se réunissent à Tunis pour partager les informations et les bonnes pratiques qui soutiennent l’augmentation et l’amélioration de la mobilité et de l’employabilité. 
Le but de cette rencontre est la rédaction de recommandations à inclure dans un « Green Paper » qui pourraient permettre l’amélioration de l’employabilité des jeunes diplômés en Afrique du Nord ainsi que le rôle que pourrait jouer les institutions d’enseignement supérieur et les représentants du monde professionnel.
Le but de mieux comprendre et appréhender la problématique de l’emploi en Afrique du Nord et en Europe et ce en essayant de répondre aux questions suivantes :
-Quelle est la relation entre les universités et les employeurs ?
-Quelles sont les visions et les perspectives des différents organismes concernés ?
-Quelles sont les collaborations et les liens existants entre les deux régions à ce sujet ?
Les discussions devraient permettre d’aboutir à des propositions et aux défis qui en découleraient et qui seront résumés en cinq points. 
Mme Paola Romano, responsables des projets internationaux et des activités de réseautage, participera à la réunion et elle exposera les expériences de l’UNIMED dans ce domaine. Pour toute information supplémentaire, télécharger le programme. 
Source de l'information Unimed

L’ACIM remet des attestations de compétences aux acteurs d’aide à la création d’entreprises en Tunisie

L’Agence pour la coopération internationale et le développement local en Méditerranée (ACIM), a remis vendredi des attestations de compétences à plus de 100 Tunisiens ayant bénéficié d’un renforcement de capacités sur le soutien à la création d’entreprises.
Entre 2008 et 2013, l’ACIM dont le siège est à Marseille, a entrepris plusieurs actions et organisé des sessions de formation pour la qualification d’acteurs locaux chargés de l’accompagnement à la création d’entreprises en Tunisie.
Ces actions ont, notamment, ciblé les agents des structures relevant de la direction générale de la promotion des petites et moyennes entreprises (PME) au ministère de l’industrie. Ces derniers ont reçu une formation en accompagnement, coaching, entrepreneuriat féminin et formation des formateurs, moyennant des investissements conjoints de l’Agence de coopération allemande (la GIZ), le ministère français des affaires étrangères et le conseil régional Provence Alpes Côte d’Azur.
Parmi les bénéficiaires, figurent, aussi, les centres d’affaires, les experts en création d’entreprise et le personnel de la cellule d’auto-développement (CAD) de l’Union tunisienne de solidarité sociale (UTSS), outre les associations dépendant de la banque tunisienne de solidarité (BTS). Pour le personnel de la CAD, la formation qui a été financée par l’Union européenne et le conseil régional Provence Alpes Côte d’Azur, a porté sur l’accompagnement en milieu rural et en zones reculées, le développement des filières et la biodiversité.
Tahar Rahmani, délégué général d’ACIM a indiqué à l’Agence TAP que les bénéficiaires ont été formés pour accompagner les jeunes promoteurs à la création d’entreprises, le management, le tutorat et le suivi post-création des populations cibles. « ACIM mise sur la création de PME en Tunisie pour y garantir un développement socio-économique durable à travers le renforcement des capacités des acteurs locaux pour un meilleur accompagnement des porteurs de projets et une pérennisation des activités créées » a -t-il précisé.
Source de l'article Webmanagercenter

Maghreb - Réunion ministérielle des pays de l’UMA avec l’Union européenne

Une réunion a regroupé, à New York, les ministres des Affaires étrangères des pays de l’Union du Maghreb Arabe (UMA) avec le Commissaire européen à l’élargissement et à la politique européenne de voisinage, Stefan Füle, axée sur la promotion de la coopération entre ces deux groupements régionaux.
.
Dans une déclaration à la presse à l’issue de cette rencontre, le Commissaire européen à l’élargissement et à la politique européenne de voisinage s’est félicité de la tenue de cette “importante” réunion ministérielle qui a permis aux deux parties d’échanger les réflexions visant à promouvoir davantage la coopération et la hisser à un niveau supérieur.

M. Füle a fait savoir que ses discussions avec les ministres des Affaires étrangères des pays de l’UMA ont permis d’examiner certaines propositions présentées par l’Union européenne en décembre dernier en matière de coopération et de se mettre d’accord sur les priorités de cette coopération et la méthodologie à suivre dans l’avenir.


Euromed Audiovisuel: le cinéaste Nicolas Philibert assure une master class à Greenhouse 2013



Le cinéaste de renommée internationale Nicolas Philibert donnera une master class à l’occasion du second séminaire de Greenhouse 2013, qui aura lieu du 18 au 24 septembre au Maroc. Le programme de développement de documentaires - mis en place dans le cadre du programme Euromed Audiovisuel financé par l'UE - va tenir sa deuxième session cette semaine au Maroc.
 
Cette présentation sera suivie d'une projection de deux de ses films : La Maison de la Radio (2013) et La moindre des choses (1997). Le cinéaste y parlera de son approche unique de la narration et du style et partagera ses expériences et idées sur les documentaires.
 
Au cours de ce deuxième séminaire, les réalisateurs – ainsi que leurs mentors et experts John Appel, Bruni Burres, Nenad Puhovski, Steven Seidenberg et Hans Robert Eisenhauer - continueront à travailler sur l'élaboration de leurs propositions écrites, en insistant sur la dramaturgie, les personnages, la structure du film et le langage cinématographique.
 
Le premier séminaire de l'édition 2013 de Greenhouse a eu lieu au Maroc en juin dernier, réunissant des cinéastes de Palestine, d’Égypte, d’Israël, du Maroc, du Liban, d'Algérie et de Tunisie. En sept ans d'existence, le programme a appuyé plus de 80 documentaires en provenance du Moyen-Orient, dont 20 ont été achevés, avec notamment le documentaire nominé aux Oscars Cinq caméras brisées d’Emad Burnat et de Guy Davidi.
 
Greenhouse est un projet de formation à la réalisation de films documentaires destiné aux diplomés de l’école méditerranéenne de cinéma et aux nouveaux réalisateurs. 10-15 projets sont sélectionnés chaque année. Les réalisateurs sélectionnés participeront à trois séminaires. L’idée est d’élaborer  un dossier de production international, accompagné d'une bande-annonce professionnelle. Les propositions finales seront présentées à des programmateurs de chaînes, aux représentants de fonds cinématographiques, aux producteurs et aux distributeurs du marché international des documentaires lors d'un Pitching Forum Event.
 
Le programme Euromed Audiovisuel III vise à contribuer au développement et au renforcement de la capacité du secteur cinématographique dans la région Sud de l’IEVP (Algérie, Égypte, Israël, Jordanie, Liban, Maroc, Syrie, Palestine, Tunisie) et à promouvoir la compréhension mutuelle, le dialogue interculturel et la diversité culturelle, conformément à la « Stratégie pour le développement de la coopération audiovisuelle euro-méditerranéenne », qui a été approuvée par les ministres de la culture de la région euro-méditerranéenne à Athènes en mai 2008. 
 
Pour en savoir plus
Greenhouse: site internet
Euromed Audiovisuel III – Fiche et actualités 
Euromed Audiovisuel III – site internet

La Conférence sur l'emploi et le développement territorial, une plateforme méditerranéenne de réflexion et d'échanges


Plus de 300 participants venus de 25 pays membres de l'Union pour la Méditerranée étaient présents à la Conférence économique méditerranéenne sur l’emploi et le développement territorial organisée ces 17 et 18 septembre à Tunis. La conférence a notamment vu le lancement de Med4Jobs, l’Initiative méditerranéenne pour l’emploi.
 
L'événement, organisé conjointement par l'Union pour la Méditerranée (UpM) et le gouvernement tunisien, avait pour but de se pencher sur les défis du chômage et du développement territorial dans la région sud-méditerranéenne. Il a été rehaussé par la présence des ministres de l'emploi marocain, jordanien, tunisien, libyen et palestinien et du représentant spécial de l’UE pour le sud de la Méditerranée. La conférence a également réuni des acteurs influents dans le domaine du développement local et de la création d'emplois ainsi que des représentants d’institutions européennes et d’organisations intergouvernementales tout comme des dirigeants d'entreprises du secteur privé. Le chef du gouvernement tunisien Ali Larayedh a prononcé une allocution durant la session d'ouverture.
 
Conçue comme une plateforme de réflexion, d'échange d'expériences et d'élaboration de mesures pour lutter contre le chômage dans la région, la conférence a vu le lancement del'Initiative méditerranéenne pour l'emploi (Med4Jobs). Med4Jobs est un programme régional phare conçu par le Secrétariat de l'UpM en vue d’améliorer l'accès des jeunes et des femmes au monde du travail, de stimuler la création d’emplois et de promouvoir une culture de l'entrepreneuriat et le développement du secteur privé dans les pays du sud et de l’est de la Méditerranée. Ce programme cherchera à identifier et diffuser les meilleures pratiques tout en encourageant la mise en œuvre de projets concrets visant à combler le fossé existant entre l’offre et la demande d’emploi.
 
« Les besoins économiques et sociaux des jeunes nécessitent des réponses et des solutions concrètes. C'est dans cet esprit que l'Union pour la Méditerranée (UpM) lance aujourd'hui l'Initiative méditerranéenne pour l’emploi (Med4Jobs), une initiative-cadre pour la mise en œuvre de projets de coopération concrets dans le  domaine de la création d'emplois et du développement des entreprises », a déclaré le Secrétaire général de l'UpM Fathallah Sijilmassi.
 
La conférence, ainsi que d'autres projets et initiatives de l'UpM, entend répondre au besoin d’action urgent dans le domaine de la création d'emplois et du développement des entreprises. Des interventions nécessaires pour l’avenir de la région. 
 
Pour en savoir plus
Conférence : site internet
Med4Jobs : page web
UpM – Projets
Secrétariat de l'UpM  : site internet

Bertrand Delanoë en déplacement au Maroc pour le 4ème Congrès mondial de Cités et Gouvernement Locaux Unis


Bertrand Delanoë, se rendra au Maroc du 30 septembre au 4 octobre afin de participer au 4ème  Congrès mondial de Cités et Gouvernement Locaux Unis (CGLU) en tant que Président fondateur d’honneur de cette association des élus locaux du monde. 

Pendant ce déplacement, il sera accompagné d’Anne Hidalgo, première adjointe et Présidente de la Commission Egalité des Genres de CGLU, et de Pierre Schapira, adjoint chargé des relations internationales, des affaires européennes et de la francophonie. 

Le déplacement du maire sera l’occasion de s’entretenir avec Fathallah Oualalou, maire de Rabat, et Mohamed Sajid, maire de Casablanca, avec qui il dressera un bilan d’étape sur les actions menées dans le cadre des pactes d’amitié et de coopération Rabat/Paris et Casablanca/Paris. Bertrand Delanoë rencontrera aussi les maires des autres villes marocaines membres de l’Association internationale des maires francophones dont le maire de Paris est le Président.

Cent ans du mouvement municipal international 
Les 3000 participants attendus à Rabat pour le 4ème Congrès de CGLU célébreront le centenaire du mouvement municipal international, né en juillet 1913 lors de l’Exposition Universelle à Gand, avec la création de l’Union Internationale des Villes. Ayant pour thème général « Imaginer la Société et construire la démocratie », le congrès abordera les thématiques de l’amélioration de la qualité de vie, de la gestion de la diversité, de la nouvelle gouvernance ainsi que de la solidarité entre les territoires. Une réflexion sera également menée sur le devenir des Objectifs du Millénaire pour le Développement après leur terme en 2015 et la mise en place d’un nouvel agenda urbain mondial dans le cadre d’Habitat III en 2016. 

Le maire et ses adjoints interviendront à plusieurs reprises pendant le Congrès, notamment : 
Le 30 septembre et 1er octobre, Pierre Schapira interviendra dans le séminaire organisé par Platforma avec la Commission Européenne portant sur le Dialogue et le développement des capacités des autorités locales et régionales au Maghreb dans les domaines du développement et de la gouvernance locale. Il présentera les coopérations de Paris avec des villes du Maghreb dont Alger.

Le 1er octobre de 9h-12h, Anne Hidalgo présidera la Commission permanente de CGLU pour l’Egalité des Genres

Le 2 octobre de 14h30-16h30, Bertrand Delanoë assistera à la cérémonie d’ouverture à l’Hôtel Sofitel Jardin des Roses et prononcera un discours lors de la célébration du Centenaire du Mouvement municipal. 

Pour le programme complet : http://www.rabat2013.uclg.org/ 

La coopération avec Rabat et Casablanca
Prévu sur deux ans (2014-2015), un projet Rabat-Paris portant sur la valorisation du patrimoine et la revitalisation urbaine est en phase de démarrage et se déclinera en 4 volets : appui à la mise en place d’une signalétique patrimoniale pour les secteurs classés à l’Unesco ; appui à la conception d’un espace dédié à l’histoire du patrimoine architectural de Rabat ; accompagnement de l’Agence Urbaine de Rabat Salé (AURS) dans l’élaboration d’une stratégie de revitalisation urbaine du quartier de l’Océan ; aide à l’élaboration d’une stratégie municipale de concertation avec la société civile pour accompagner les projets de revitalisation urbaine.
Ce projet fait écho à l’inscription du cœur de la capitale marocaine au patrimoine mondial de l’Unesco en 2012.

A Casablanca, l’AIMF a subventionné à hauteur de 600.000 € en 2011 et 2012 le projet d’alimentation en eau potable et assainissement du quartier de Lahraouiyine, profitable à plus de 10.600 foyers et plus de 55.000 personnes. Ce projet entre dans le cadre de l’Initiative Nationale pour le Développement Humain (INDH) définie par le Roi.
Source de l'information Mairie de Paris

Une mission de l'UE en Tunisie pour prendre le pouls de la transition démocratique

"Nous sommes ici en Tunisie pour prendre acte de l'état d'avancement du processus de transition démocratique, notamment à la suite de la signature, en novembre 2012, d'un accord de partenariat privilégié entre la Tunisie et l'Union européenne (UE)". 
C'est ce qu'a déclaré jeudi 5 septembre, le sénateur Simon Sutour, actuellement en visite en Tunisie à la tête d'une délégation de la Commission des Affaires européennes du Sénat français.

"Nous sommes là pour prendre connaissance de l'avancement de ce processus sur la plan technique et de la dynamique de rapprochement avec l'Union européenne", a-t-il précisé lors d'une conférence de presse à la résidence de France à La Marsa. "C'est pourquoi nous avons rencontré des membres du gouvernement, des parlementaires de la majorité et de l'opposition, des acteurs économiques ainsi que des représentants de la société civile, notamment le réseau Euromed des droits de l'Homme», a-t-il expliqué. 

Deuxième étape d'une mission entamée en début de semaine au Maroc, cette visite qui a lieu du 4 au 6 septembre est focalisée essentiellement sur les rapports entre l'UE et les pays de la rive sud de la Méditerranée. Il a fait remarquer que le Maroc devance les autres pays de la rive sud de la Méditerranée dans ses relations avec l'UE, en termes de statut et de pratiques. 

Selon Simon Sutour, cette mission présentera son rapport, l'automne prochain, sur le partenariat privilégié de l'UE avec la Tunisie, lequel rapport doit comporter des recommandations sous forme de propositions de résolution et d'avis politiques. 

D'après un communiqué de l'ambassade de France à Tunis, l'ambition de cette délégation est de rappeler que l'Union européenne à un rôle à jouer en vue de favoriser le développement économique et social et les transitions démocratiques sur la rive sud de la Méditerranée en l'intégrant progressivement au sein du marché européen.

Source de l'article Webmanagercenter