Translate

jeudi 12 janvier 2012

Sahara Green : mariage en vue du Sahara et de la Méditerranée


Connaissez-vous le concept Sahara Green ? L'initiative dont l'objectif est de marier Sahara et Méditerranée, pour le bien-être des populations méditerranéennes, et la protection de l'environnement. De leur union, et de l'entremêlement de leurs fluides (rayonnement solaire et eau salée), naîtra l'économie verte tant espérée.

L’histoire commence quand Mr Hassan
Kamel Al-Sabbah (1895-1935) rencontre le prince Chakib Erslan aux Etats Unis d’Amérique.
Ils étudient ensemble la possibilité d’utiliser ses inventions dans l’énergie
solaire dans les déserts des pays arabes. Il contacte ensuite tous les rois et
princes arabes pour mettre en œuvre ce projet, qui n’a pas vu le jour pour
diverses raisons. 80 ans plus tard le projet de Mr Hassan Kamel Al-Sabbah inspire
tous les concepts d’aujourd’hui tels que DESERTEC, le Plan Solaire
Méditerranéen, ou MedGrid.

Hassan Kamel Al-Sabbah, a inventé et
testé la première cellule solaire en 1930, alors qu’il travaillait chez General
Electric aux USA. Le rêve d’Al-Sabbah était de produire des cellules solaires
dans le désert ; les principaux ingrédients étant le sable (pour fabriquer
les cellules solaires) et un rayonnement solaire important. En 1935, il déclare
qu’il retourne au Moyen Orient pour transformer le désert en paradis. Il
parlait alors d’utiliser le sable et le soleil pour produire des cellules
solaires pour produire une quantité pharaonique d’électricité.

Aujourd'hui le think tank Sahara Green (http://desertec-mediterranee.over-blog.com), continue dans sa lignée, et soutient les projets DESERTEC, Plan Solaire Méditerranéen, et MedGrid. Son président, le Dr Nasser HADROUG, nous livre ses pensées dans son livre Sahara Green Book (http://www.slideshare.net/nhadroug/sahara-green-book), dont le sujet est l'utilisation du concept Sahara Green pour mettre en place une économie verte en Méditerranée. Le think Tank Sahara Green est formé d’un réseau de professionnels en ligne nommé GREENLY (http://www.wix.com/thegreenbook/greenly) qui tente de définir les choix techniques de la TREC (Trans-mediterranean Renewable Energy Cooperation), tels que le solaire thermique à concentration (CSP), les techniques de dessalement d’eau de mer, et leur combinaison (Aqua-CSP), ainsi que la production d’hydrogène, et la permaculture.

Le concept Sahara Green, consiste donc à déployer des centrales solaires thermiques à concentration (CSP) entre le Sahara et la Méditerranée, dont une partie de l'énergie produite serait utilisée pour le désallement d'eau de mer (Aqua-CSP). L'eau de mer serait en partie transférée sur le pourtour du Sahara afin de bloquer la désertification, et de reverdir ses zônes arides, grâce aux techniques de permaculture. L'autre partie de l'eau propre produite serait utilisée pour l'agriculture, l'industrie et la consommation, et pour la production d’hydrogène afin d’initier l’économie de l’hydrogène. Le restant d'énergie électrique produite par les centrales, serait suffisante pour alimenter l'Afrique et l'Europe. En effet, 5 % de la superficie du Sahara reçoit assez de rayonnement solaire pour alimenter toute la planète en électricité (18000 TWH/an) et réduire les émissions de 4,7 milliards de tonnes CO2 d’ici 2050.

Le réseau serait alors composé d'Oasis Power disséminés dans les zônes arides et reliés entre eux pour former un ensemble relié à son tour au continent européen par des lignes Haute Tension en Courant Continu (HVDC).

Le bénéfice de ce projet de coopération énergétique transméditerranéenne (TREC) serait la mise en oeuvre d'une économie verte en Méditerranée, de laquelle découlerait de multiples bienfaits pour l'Homme et l'Environnement. En effet, la géopolitique s'améliorerait (plus de conflits), les migrations forcées vers l'Europe se tariraient. La situation de l'emploi au sud de la Méditerranée s'améliorerait, et entrainerait par ricochet l'amélioration du bien être au nord de la Méditerranée.
Alors ? Le Sahara et la Méditerranée, main dans la main ?

Aucun commentaire: